Connectez-vous S'inscrire


#ESANTÉ : 16 startups françaises à la pointe de l'aide au diagnostic, suivi du patient, geste chirurgical assisté ou silver économie



Paru sur www.maddyness.com


16 startups françaises qui dessinent le futur de notre santé

Extrait

"Que ce soit Google qui combat le diabète avec des lentilles connectées, IBM qui combat le cancer avec Dr Watson ou Facebook qui facilite la description d’images pour aveugles grâce au deep learning, tous se mobilisent et investissent massivement dans l’IA pour améliorer notre condition de vie. On parle même d’un business mondial de 11 milliards de dollars en 2024. Eytan Messika, cofondateur du courrier international de la tech Tech Crush, fait le point sur les startups françaises à suivre dans le domaine.  
Le marché mondial de l’IA est donc en hyper croissance. Un autre marché, bien plus gros, grossit lui aussi à une allure phénoménale : c’est le marché mondial de la e-santé, qui lui, atteindra près de 400 milliards de dollars en 2022. En France, et en comparaison avec les États-Unis, non seulement le niveau d’investissement dans la e-santé et l’IA est infiniment plus faible, mais en outre, le niveau de maturité des projets est beaucoup plus jeune. Nous sommes encore loin de l’acquisition de Merge Healthcare par IBM pour plus d’1 milliards de dollars.  Cet handicap signifie également qu’en France, il y a des places à prendre et que de nouveaux acteurs peuvent avoir une carte à jouer contre les pures players. Le marché de la e-santé est seulement évalué en France à 3 milliards d’euros et évolue de 4 à 7% par an. L’IA peut donc insuffler un renouveau autour de l’écosystème e-santé, en permettant l’émergence de flux de capitaux étrangers certes, comme le montre l’investissement de 50 millions d’euros de Fujitsu pour un centre de recherche dédié à L’IA au sein de polytechnique, mais surtout en terme d’innovation technologique pure. En voici quelques exemples et applications :  

Les outils d’aide au diagnostic   

Dreamquark : cette startup experte du deep learning utilise son intelligence artificielle pour analyser différents types de données (structurées ou non) et oriente les médecins dans leurs décisions. Avec une première application dans l’ophtalmologie, son spinoff DreamupVision, permet de dépister des rétinopathies diabétiques en reconnaissant des biomarqueurs sur des radios d’images de fond de l’oeil. Le deep learning s’est fait sur plus de 90 000 images de patients atteint de la maladie. L’IA a ensuite été capable de d’établir des caractéristiques propre à la maladie.

Cardiologs : cette startup experte du machine learning, ... "

Lire la suite sur www.maddyness.com











Inscription à la newsletter



    Aucun événement à cette date.

Partager ce site