Connectez-vous S'inscrire


#FrenchTech : Top 10 des levées de fonds des startups françaises en février




#FrenchTech : Top 10 des levées de fonds des startups françaises en février
Extrait

"Scooters électriques, robotique, paiement mobile, alimentation à base d’insectes… Quelles sont les 10 premières start-up françaises à avoir réalisé les plus grosses levées de fonds en février ?
Le mois de février est un peu plus calme que celui de janvier et ses 233 millions d'euros levés. Il n’empêche. les 10  startups françaises à avoir levé le plus de fonds totalisent 141,5 millions d’euros. Vision d’ensemble, avec l’aide de “la base des deals” de nos confrères de Capital Finance.

1# CityScoot, le service de location de scooters électriques : 40 millions d’euros de financements (mais on ne connaît pas la répartition dette/fonds propres)
Avec sa levée de fonds, la plus grosse du mois, l’opérateur de scooters électriques en libre service veut étendre ses installations dans toute l’Europe. Opérationnels à Paris et en banlieue parisienne, en test à Nice, les scooters électriques de Cityscoot séduisent en effet leurs utilisateurs. Accessibles sans abonnement, écolos, connecté et fournis avec des casques, ils ont un “ADN de transport public” explique son fondateur Bertrand Fleurose, encore actionnaire majoritaire de sa boîte aux Echos.
Cityscoot vise “un parc de 5.000 scooters d’ici à la fin de 2018”, poursuit-il. Pour réaliser ce projet, la startup de 120 salariés a fait entrer la RATP et InVenture Partners dans son capital. Ces financements rejoignent ceux de la Caisse des dépôts et consignations, déjà actionnaire.

La jeune pousse semble en bonne voie pour réaliser son objectif : sa dernière levée fonds triple presque les 15 millions d’euros levés en 2016. Il lui faudra cependant faire face à la concurrence allemande de Coup, propriété de Bosch, et de eCooltra, société espagnole.

2# Chronocam / Prophesee, pionnière de la vision artificielle : 15,5 millions d'euros (19 millions de dollars)
La startup parisienne fondée en 2014 entend développer le premier système de vision artificielle inspirée de la rétine humaine. Une ambition qui a convaincu un géant mondial de l’électronique (dont l’identité reste à ce jour cachée), qui a investi 19 millions de dollars le 21 février, portant ainsi le tour de table à 40 millions de dollars pour la 4ème levée de fonds de la boîte. A cette occasion, Chronocam s’est rebaptisée Prophesee.

Ces fonds permettront à la jeune pousse de 60 salariés d'accélérer le développement de sa techno, une caméra imitant l’oeil et des algorithmes fondés sur le fonctionnement du cerveau humain. A terme, elle permettra aux caméras de visualiser des événements très rapidement. Drones, voitures autonomes, systèmes de sécurité, casques de réalité virtuelle en seraient équipés. Les applications médicales ne sont pas exclues. L’installation d’une succursale dans la Silicon Valley, dédiée aux activités commerciales et au support technique, est  également prévue...."

 












Inscription à la newsletter



    Aucun événement à cette date.

Partager ce site